Que visiter à Rouen : Notre Top 10

Que visiter à Rouen en un week-end ? Rouen est l’une des plus grandes villes médiévales de France. Le centre ancien a un patrimoine historique absolument magnifique. Entre ses petites rues, ses maisons à colombages, l’histoire de Jeanne d’Arc, ses boutiques et ateliers de faïence et la magnifique cathédrale, vous ne serez pas déçu!

Voici notre top 10 des plus beaux monuments à voir à Rouen pour vous inspirer dans la planification de vos prochaines vacances en Normandie!

1. Que visiter à Rouen

Cathédrale Notre Dame de Rouen

En pole position de notre top 10 « Que visiter à Rouen », on vous conseille de visiter la magnifique Cathédrale Notre Dame de Rouen, dont le clocher se voit à des kilomètres grâce à la flèche en fonte qui s’élève à 151 mètres!

Située au cœur de la ville, la cathédrale Notre-Dame de Rouen est un monument où l’on peut lire toute l’évolution de l’art gothique. La construction de l’édifice a été entreprise au milieu du XIIe siècle, à l’emplacement de la cathédrale romane dont on a conservé la crypte. Une centaine d’années plus tard, elle était achevée mais elle fut remaniée et terminée au cours des siècles suivants. La façade est un témoignage de l’évolution de l’art gothique.

La Cathédrale abrite quelques sépultures des anciens ducs de Normandie, telles que celle de Rollon, le fondateur du duché. Richard Cœur de Lion, qui aimait tant la ville a demandé à faire mettre son cœur dans la crypte.

De plus, durant les années 1890, le célèbre peintre Claude Monet peint une série de 30 tableaux représentant la cathédrale aux différentes heures du jour et des saisons.

Vous voulez en savoir plus sur Monet, rendez-vous sur notre article de blog dédié à Monet !

2.

Historial de Jeanne d’Arc

L’Historial de Jeanne d’Arc est un musée passionnant et absolument magnifique visuellement! Ce musée est très instructif , grâce à différentes explications visuelles et sonores sur le parcours de la visite, on en apprend plus sur la vie de Jeanne d’Arc, « la Pucelle d’Orléans » de son enfance à son décès au bûcher. Capturée par les Bourguignons à Compiègne en 1430, elle est vendue aux Anglais par Jean de Luxembourg, comte de Ligny, pour la somme de dix mille livres. Elle est condamnée à être brûlée 🔥 vive à Rouen le 30 Mai 1431 après un procès qui la condamne comme hérétique.

En 1455, suite à l’exécution de Jeanne d’Arc, le Pape Calixte III revoit son procès car il est entaché de nombreuses irrégularités. Un second procès conclut en 1456, à l’innocence de Jeanne et la réhabilite entièrement. Grâce à ces deux procès, elle est l’une des personnalités les mieux connues du Moyen Âge.

Béatifiée en 1909 puis canonisée en 1920, Jeanne d’Arc devient une des saintes patronnes de la France en 1922. Sa fête nationale est fixée au 2e dimanche de mai. Elle est dans de nombreux pays une personnalité mythique qui a inspiré une multitude d’œuvres littéraires et cinématographiques.

Si vous voulez avoir plus d’informations sur Jeanne d’Arc, n’hésitez pas à vous rendre sur le Site Internet du Musée.

L’entrée à l’Historial de Jeanne d’Arc coûte 10,50€.

3.

Le Gros Horloge

En 3ème position nous avons élu le Gros Horloge qui est l’un des monuments les plus importants de Rouen ! Le Gros Horloge ⏲️ se situe sur la rue du Gros Horloge qui est l’une des rues les plus fréquentées de Rouen. Il a l’un des mécanisme d’horlogerie les plus anciens de France : le mouvement et l’horloge ont été fabriqué en 1389.

Les deux façades de l’horloge représentent un soleil doré de 24 rayons sur un fond bleu étoilé. L’aiguille, au bout de laquelle est représenté un agneau, pointe l’heure. Les phases de la lune sont indiquées dans la partie supérieure du cadran. Il apparaît aussi un « semainier ». Celui-ci est décoré de sujets allégoriques : la Lune pour le lundi, Mars pour le mardi, Mercure pour le mercredi, Jupiter pour le jeudi, Vénus pour le vendredi, Saturne pour le samedi et Apollon pour le dimanche.

Restauré à partir de 1997, le lieu a été rouvert au public en décembre 2006. Le musée permet de découvrir et admirer l’atelier de l’horloger, les cloches, les poids, les machines et le dôme. La plate-forme supérieure offre un splendide panorama sur les toits de la cité et la cathédrale Notre-Dame de Rouen.

L’accès au Gros Horloge de Rouen coûte 7€

4.

Église Saint Maclou

Si vous aimez les églises, on vous conseille de visiter l’Eglise Saint Maclou de Rouen : On l’adore car c’est un joyau de l’art gothique flamboyant! Construite entre 1437 et 1517. Le portail principal s’orne de scènes de la résurrection des morts et du jugement dernier.

L’église a subi de nombreux dommages lors de la Seconde Guerre mondiale avec la chute de deux bombes en 1944 entraînant destructions et incendies. Le clocher menace de s’effondrer. Des travaux confortatifs se poursuivent. Le chœur est restauré en l’an 2000 et le clocher est inaugurée à nouveau le 23 juin 2007. L’église est classée monument historique et sa superbe façade a été rénové il y a quelques années.

5.

L’Aitre Saint Maclou

Juste à côté de l’église Saint Maclou, se situe un cimetière pas commun : L‘aître Saint-Maclou est un ancien cimetière charnier datant du XVIe siècle, à Rouen. Il constitue un des rares exemples d’ossuaire de ce type subsistant en Europe. Ce monument est classé sur la liste des monuments historiques.

Tout d’abord, l’aître Saint-Maclou tire son nom du vieux français aitre, ayant eu le sens de « cimetière ». Le cimetière Saint-Maclou remonte à la Peste noire de 1348.

À la suite d’une nouvelle épidémie de peste au XVIe siècle, il devient nécessaire d’en augmenter la capacité. Par conséquent, la paroisse décide d’aménager des galeries surmontées de combles, destinés à contenir les ossements. L’édification de l’ossuaire débute en 1526.

Puis, tour à tour ont été implantés à cet endroit : cimetière, école de garçons, puis des filles, atelier de filature, pensionnat de jeunes filles, école des frères. En 1927, la Ville de Rouen achète les bâtiments qui étaient laissés dans un état d’abandon. Elle projette d’y installer le Musée d’Art Normand. Cependant, après restauration des bâtiments, c’est finalement l’école des Beaux-Arts qui s’y installe en 1940 avant de déménager en 2014.

Des fouilles archéologiques entreprises dans la cour en 2016 et 2017 mettent au jour de nombreux squelettes.

6.

Musée Flaubert

Le Musée Flaubert est un lieu à ne pas manquer ! En effet, ce lieu est classé Monument Historique, et il a le label Musée de France et label Maison des Illustres.

Situé dans le pavillon de l’Hôtel-Dieu où est né Gustave Flaubert, et où son père occupa un poste de chirurgien, ce musée présente des souvenirs de la famille Flaubert.

De plus, ce lieu évoque l’histoire de la médecine du Moyen-Âge jusqu’au début du XXe siècle. Une importante collection de céramique, de littérature et de livres anciens se trouvent dans ce musée hospitalier :

11 salles de collections permanentes sont à découvrir : cabinet de curiosités, apothicairerie, cabinet dentaire… Nombreux objets insolites et uniques y sont installés : lit de malades à 6 places, mannequin d’accouchement du XVIIIe siècle, perchoir à sangsues et plein d’autres choses à découvrir !

L’accès au Musée Flaubert coûte 4 €

7.

Place du Vieux Marché

De plus, Rouen est aussi une ville incontournable pour sa Place du Vieux Marché, notamment grâce à Jeanne d’Arc !

Effectivement, la Place du Vieux Marché de Rouen est la place historique de la ville. Le nom de la place fait référence à un marché qui s’y tenait originellement.

La renommée de la place est liée au supplice de Jeanne d’Arc qui y fut brûlée vive le 30 mai 1431. Une croix a été dressée à côté de l’emplacement du bûcher, comme il avait été stipulé lors du procès d’annulation en 1456. Cette croix est un monument national d’hommage à Jeanne d’Arc. La place du Vieux Marché était également le lieu habituel des exécutions.

Aujourd’hui, c’est une place vivante, autour de laquelle se trouvent des restaurants et des bars.

8.

Que visiter à Rouen ? Faire une balade sur les Bords de Seine

De plus, la Seine passe par Rouen, alors pourquoi ne pas naviguer sur ses eaux pour découvrir plus cette merveilleuse ville ?

Effectivement, il est possible de se balader sur Rouen par le fleuve ! Vous pouvez vous balader sur les Bords de Seine, et admirer les paysages de Normandie.

De plus, vous pouvez aussi embarquer à bord d’un bateau pour une croisière sur la Seine. Simple promenade ou dîner festif, cette balade vous emmènera au cœur des Boucles de la Seine pour un moment de détente en couple, entre amis ou en famille. Au départ de Rouen, au fil de l’eau, découvrez les paysages impressionnistes immortalisés par les grands artistes comme Hector Malot, Sisley ou Lebourg.

9.

Hôtel Bourgtheroulde – Frise sur Henri VIII et François 1er

L’hôtel de Bourgtheroulde est une propriété historique datant du XVe siècle située au cœur de Rouen.

Cet ancien hôtel particulier a été construit pour la famille Le Roux entre 1499 et 1532.

L’aile gauche de l’hôtel est constituée d’une galerie Renaissance à l’Italienne appelée « galerie d’Aumale ». Le registre supérieur représente six scènes allégoriques des Triomphes de Pétrarque, quant au registre inférieur, il montre une scène historique contemporaine du monument : l’entrevue du Camp du Drap D’Or : Rencontre diplomatique, coup de com’ politique et fête la plus chère de l’histoire… Il y a 500 ans, près de Calais, se tenait la rencontre diplomatique du Camp du Drap d’Or, entre François Ier (roi de France) et Henri VIII (roi d’Angleterre) du 7 au 24 juin 1520 à Balinghem près de Calais, entre Ardres, appartenant à la France, et Guînes, anglaise à l’époque. En bref, ils vont vivre 18 jours de festivités d’un luxe inouï, avec des festins faramineux, des joutes et des bals… sans parler des installations !!

Outre l’histoire de l’hôtel, vous pouvez aussi, au sein de l’établissement, profiter du SPA, de la piscine intérieure, du hammam et du sauna. De plus, vous pourrez prendre votre repas dans le magnifique restaurant ou tout simplement boire un verre au bar de l’hôtel. L’établissement se situe à proximité de la gare ferroviaire, la Cathédrale, l’historial de Jeanne d’Arc et de tous les lieux d’intérêt du quartier historique !

10.

La faïence de Rouen

Enfin, Rouen est aussi célèbre pour sa faïence ! La faïence, symbole du savoir-faire français en matière d’artisanat d’art, est le résultat d’une méthodologie de travail développée sous le règne de Louis XIV. Tout d’abord, la faïence rouennaise apparaît au XVIe siècle avec Masseot Abaquesne. Il fabrique de magnifiques carreaux de céramique représentant des scènes historiées, des emblèmes et des armoiries dans le style italien de la Renaissance. Il créa aussi nombre de récipients de pharmacie et d’épicerie au décor d’inspiration italienne.

Puis, à partir du début du XVIe siècle, la faïence de Rouen acquiert une renommée nationale. La qualité de ses modèles et de ses motifs en fait le décor privilégié des demeures de la noblesse. Malheureusement, l’entreprise de Masseot Abaquesne ne survécut pas à sa mort, en 1564.

Plus tard, en 1644, la faïence fait son retour à Rouen par Nicolas Poirel, sieur de Grandval, qui a engagé Edme Poterat pour la fabrique de vaisselle en faïence. Celui-ci lance le fameux décor bleu à lambrequins. La décoration, d’abord sobre et limitée, deviendra progressivement de plus en plus recherchée et recouvrira l’ensemble des pièces. Elle marquera pour longtemps le style rouennais.

Aujourd’hui la faïence de Rouen est un cadeau très apprécié des amateurs de beaux objets. Si vous vous demander que visiter à Rouen : aller faire un tour dans une boutique de la rue Saint Romain, cependant , prévoyez le budget nécessaire car ce sont des objets d’artisanat d’art qui sont donc coûteux !

On espère que notre article vous aura donné envie de visiter Rouen ! N’hésitez pas à vous promener dans la région !

Et comme toujours…Soyez curieux !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Ce formulaire vous demande votre nom et votre adresse électronique afin que nous puissions communiquer avec vous. Consultez notre page Politique de confidentialité pour savoir comment nous traitons vos informations.

Laisser un commentaire

Retour haut de page