Une semaine à Dublin : les lieux incontournables

J’ai travaillé en Irlande 🇮🇪 où j’élaborais des itinéraires touristiques pour une agence réceptive. Pendant mon séjour en tant qu’expat j’ai eu le temps de découvrir les monuments emblématiques de Dublin.

Quand mon petit ami est venu me rendre visite quelques jours à Dublin j’ai pu l’emmener découvrir la ville ! Voici le récit de notre semaine à Dublin, capitale et centre historique, politique, artistique, culturel et économique de l’Irlande.

Une semaine à Dublin : Visite de Trinity College et du Book of Kells

Dès le premier jour, nous avons visité Trinity College, la plus ancienne université d’Irlande et l’une des plus célèbres au monde. Elle a été fondée en 1592 par la reine Élisabeth I.

Aujourd’hui, on y étudie les nanotechnologies, l’informatique, l’immunologie, les mathématiques, l’ingénierie, la psychologie et les sciences politiques, humaines et sociales. La bibliothèque du Trinity Collège est une bibliothèque de dépôt légal, ce qui veut dire que l’université a légalement droit à un exemplaire de chaque livre publié en Irlande. Par conséquent, sa collection compte environ sept millions de livres imprimés et de manuscrits. Ce qui la définit ainsi comme la plus grande bibliothèque de recherche d’Irlande.
Durant cette visite, j’ai pu admirer l’ancienne bibliothèque de l’établissement qui abrite le Livre de Kells, un manuscrit décoratif du VIIIe ou du IXème siècle, qui contient un texte en latin des quatre évangiles écrits avec une magnifique calligraphie et des superbes enluminures, réalisée avec des pigments colorés. On pense que le Livre de Kells a été créé par les moines de Iona au début du IXe siècle.
Par contre, il y avait un monde fou pour découvrir cette merveille, qui ressemble un peu à un grimoire. De plus, le livre est extrêmement protégé mais on pouvait lire les pages ornées de magnifiques enluminures rouges et or !

Vous êtes intéressés par le Trinity College, rendez-vous sur leur Site Internet, pour avoir plus d’informations !

Promenade sur O’Connell Street

Après notre visite, nous avons marché sur O’Connell Street. Cette grande avenue bordée tout du long de commerces et de monuments historiques est célèbre grâce à Daniel O’Connell, « The liberator »!
O’Connell Street est une des principales avenues de Dublin. La rue commence au fleuve Liffey, sur le pont O’Connell et se termine à Parnell Street. C’est l’une des plus larges rue d’Europe avec ses 49 mètres de largeur. On en a profité pour y faire du shopping dans les boutiques de la ville. La rue est aussi connue pour le monument emblématique The Spire : une gigantesque aiguille qui s’élève à 120 mètres. Elle a été construite en 2003 à l’endroit où se trouvait le monument de Nelson’s Pillar qui a été détruit lors de l’une des attaques de l’IRA (Irish Republican Army).
Lorsque nous sommes arrivés, la rue était bondée ! Avant de commencer notre shopping, nous nous sommes arrêtés devant une boutique de donuts. Je n’avais jamais vu d’aussi beaux donuts ! En me rendant à l’intérieur de cette pâtisserie, on pouvait sentir les différents parfums des desserts ! Il y avait beaucoup de choix et en bons gourmands, nous avons pris des donuts à la crème de noisettes !

De plus, cette avenue comporte la Poste Centrale de Dublin, construite en 1818, est considéré comme étant l’un des monuments emblématique de O’Connell Street. Cet édifice présente une grande valeur historique car il s’agit du lieu où a été proclamée la République d’Irlande après la révolte de 1916.

Les bars de Brazen Head et Temple Bar

Puis, le midi, nous avons mangé tous ensemble au restaurant le Brazen Head, qui est juste à côté du quartier de Temple Bar. Quand on voit le restaurant, on dirait qu’on rentre dans un petit château fort avec ces remparts mais en même temps, on dirait aussi une prison avec ces barreaux ! En entrant, un serveur passe devant nous, et on pouvait sentir les plats tout chaud comme le Irish Stew ou le Fish and Chips.

On y écoute de la musique typiquement irlandaise: joyeuse et festive. En tendant l’oreille, on percevait aussi des bruits de talons ! Voulant voir ça de plus près, on s’est approché et on a découvert un groupe de musiciens et 3 danseuses vêtues de robes qui dansaient le Ceili Dancing qui est la danse traditionnelle irlandaise !

Nous sommes aussi allés prendre un verre avec des amies dans le quartier de Temple Bar, un quartier touristique, connu pour sa vie nocturne, ses restaurants et ses pubs. C’est au Temple bar, qu’ est situé l’un des plus anciens pubs de Dublin 🇮🇪, et qui doit son nom à Sir William Temple (1628-1699), ancien recteur de Trinity College. Lors de cette sortie, j’ai gouté ma première Guinness! Je n’ai pas du tout aimé le goût ! Cette stout est étrangement solide et la mousse est très épaisse ! Mais j’ai adoré l’ambiance du bar!

Visite du Château de Dublin

Après notre déjeuné-concert, mon petit-ami et moi avons pris la direction du Château de Dublin 🇮🇪. Cet édifice est très impressionnant de par sa taille et de par la richesse de ses ameublements et de ses décorations !

Quand on y pénètre, on découvre le Palier des Haches de Guerre, ça me faisait froid dans le dos en voyant ces armes. Heureusement, elles sont protégées et une vitre nous sépare! Le Château de Dublin a servi de refuge aux Vikings puis de forteresse militaire, de résidence royale, de siège du Tribunal de Justice Irlandais et de siège de l’administration anglaise en Irlande. Le château cessa d’être utilisé par le gouvernement en 1922, quand l’Irlande devint un État indépendant. Le château fut alors utilisé pour des cérémonies notamment les investitures des présidents.

Aujourd’hui, il s’agit d’un lieu de célébration pour recevoir les visites d’État, mais c’est aussi une attraction touristique, qu’il est possible de découvrir en réalisant une visite guidée en anglais de 45 minutes. Comme je vivais chez une famille d’accueil à Dunboyne, j’ai passé la nuit chez eux.

Visite de la Cathédrale Christchurch

Le lendemain, direction la Cathédrale de Christchurch ! Arrivés à destination, on remarque un magnifique jardin qui se trouve juste devant l’édifice ! J’ai voulu m’y attarder pour sentir les fleurs, faire de belles photos et profiter de la vue de l’herbe piquetée de rose et de jaune.
En pénétrant à l’intérieur, on observe des grandes et magnifique voûtes qui font le charme de cette Cathédrale ! Christ Church est la plus ancienne des cathédrales protestantes de Dublin. C’est également la cathédrale possédant la plus grande crypte des îles britanniques,avec ses 63,4 mètres de long. 

La cathédrale était à l’origine un petit sanctuaire en bois créé par le roi viking Sitric en l’an 1038. Puis, en 1172 , la construction de l’actuelle église en pierre a débuté, un processus qui a duré jusqu’au XIIIe siècle. Rénovée au début des années 2000, elle est à présent ouverte aux visiteurs. La crypte contient de nombreux monuments funéraires.

Visite du Musée Dublinia

La Cathédrale ChristChurch est reliée à un autre bâtiment, grâce à un pont couvert décoré de petites vitraux ! Intriguée, je me suis dirigée avec mon copain, vers cette bâtisse, qui est en fait le Musée Dublinia !

Ce site raconte l’histoire de Dublin au temps des Vikings et au Moyen-Age ! En pénétrant à l’intérieur, on est accueilli par une maquette de bateau de Viking de taille réelle. La reproduction du drakkar est vraiment imposante ! Nous avons vu une exposition avec des mannequins en costumes, des reconstitutions de bateaux vikings et en déambulant dans le musée, on pouvait écouter, grâce à un audio-guide, la vie des Vikings en ce temps là: On entendait la mer, les bateaux, la guerre entre clans Vikings !

Dublinia a ouvert en 1993, c’est une exposition interactive de l’histoire de Dublin 🇮🇪, avec des reconstitutions de scènes de vie quotidienne en grandeur nature. La visite est divisée en deux parties bien différenciées : Dublin Viking et Dublin Médiévale.

Dans la première partie, Dublin Viking, il est possible de découvrir le mode de vie des Vikings en entrant dans leurs maisons et bateaux pour écouter leurs œuvres poétiques, essayer leurs vêtements, devenir un guerrier viking ou un esclave. Dans le Dublin médiévale : On peut apercevoir les maisons de riches commerçants de Dublin à l’époque médiévale ou se promener dans les rues sales de Dublin il y a quelques centaines d’années de cela.

La période des Vikings vous passionne ? Rendez-vous vite sur leur Site Internet pour en savoir plus !

Balade à Phoenix Park

Le lendemain nous avons passé la journée à nous balader et à profiter de la nature ! On a admiré le parc, tout fleuri et pris des photos ! Pour clôturer cette journée, on a visité le zoo du Phoenix Park ! On avait pu observer un lion qui avait l’air assez féroce, des singes qui grimpaient partout, des rhinocéros qui se roulaient dans la boue, des guépards, des girafes et plein d’autres animaux ! Dans ce zoo, on entendait toutes sortes de bruits, le piaillement des oiseaux, les rugissements des lions ou encore les hurlements des singes, j’avais l’impression d’être dans la jungle !

Phoenix Park est le plus grand parc urbain d’Europe avec ses 712 hectares. Il a été créé en 1662 pour servir de réserve de chasse peuplée de cerfs et a été réaménagé pour ouvrir ses portes au public en 1745. Le parc est constitué de grandes pelouses, d’avenues bordées d’arbres et de zones boisées. On y trouve aussi des terrains de sport pour le polo et le cricket. Il abrite également un troupeau de daims sauvages. À l’intérieur du parc se trouve, entre autres :

la résidence officielle du président irlandais ; le Wellington Monument, un obélisque haut de 62 mètres à la mémoire du duc de Wellington qui a battu Napoléon à Waterloo ; la croix papale, une grande croix plantée pour la visite du pape Jean-Paul II à Dublin en 1979 au pied de laquelle il célébra une messe ; le Zoo de Dublin 🇮🇪 : l’un des zoos les plus anciens au monde qui a été inauguré en 1830, lorsqu’il comptait uniquement un sanglier.

Visite de la Cathédrale St Patrick

La Cathédrale St Patrick est un édifice magnifique, tout en pierres, avec deux teintes de gris ! Érigée en l’honneur du saint patron d’Irlande, la cathédrale, qui est la plus grande église d’Irlande, a été construite à côté d’un puits dans lequel Saint-Patrick a baptisé les convertis aux alentours de l’an 450. En 1191, les Normands ont bâti une église en pierre au même endroit. Celle-ci a été reconstruite au XIIIe siècle pour donner naissance à l’édifice actuel. En plus d’être la plus grande église de Dublin, Saint-Patrick est l’une des églises les plus importantes de Dublin.

Quand nous sommes entrés à l’intérieur, nous avons été impressionnés de voir ces voûtes et ces drapeaux qui flottaient dans l’autel de la Cathédrale. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le Jardin de la Cathédrale qui était tout fleuri ! On sentait le parfum de ces fleurs, le Printemps était là ! On s’est arrêtés pour nous reposer et prendre quelques clichés de cette cathédrale avec son magnifique jardin !

Saint Patrick

Pour vous raconter l’histoire de Saint Patrick,: il est né en Angleterre à la fin du IVème siècle. A 16 ans, en 405, il est fait prisonnier par des Scots et ces derniers le vendent comme esclave en Irlande. Après 6 ans de captivité, il réussit à s’échapper et quitte le pays pour l’Angleterre. Après avoir passé la frontière anglaise, Patrick eut une révélation : dans un rêve, un ange lui aurait demandé de repartir en Irlande en tant que missionnaire de Dieu. A ce moment-là, Patrick avait comme mission de convertir les Irlandais au christianisme. Il est mort le 17 Mars 461 et pour marquer l’anniversaire de sa mort, on a commencé à fêter la St Patrick’s Day, chaque année, tous les 17 Mars .

Pendant mon séjour en Irlande, j’ai eu la chance de fêter la St Patrick’s Day ! Le 17 Mars 2018, armés de nos chapeaux verts et de nos drapeaux irlandais, on a admiré la parade de la St Patrick’s Day ! Celle-ci se déroulait sur la O’Connell Street puis elle déambulait dans les rues principales de Dublin ! Malgré l’immense foule, j’ai pu apercevoir la parade avec une voiture Renault verte, des créations faits mains grandeur nature et des concerts où nous avons dansé jusqu’à pas d’heure!

Shopping sur Grafton Street

Le lendemain, avant que mon copain ne reparte en France, nous avons fait une virée Shopping sur Grafton Street pour acheter des souvenirs.

Pendant qu’on marchait sur l’avenue, nous avons vu une femme danser au rythme de la musique jouée par un violoniste juste derrière elle ! Quelques mètres plus loin, un homme chantait ! Bref, on ne risque pas de s’ennuyer dans cette rue ou l’on trouve en plus des artistes de rue, tout un tas de commerces ( vêtements, souvenirs, épicerie etc.).

Son nom vient du Duc de Grafton qui possédait les terrains. On peut y voir la statue de Molly Malone, à l’angle de la rue Nassau, qui date de la fin du XXe siècle. C’était une vendeuse ambulante qui vendait du poisson sur son chariot le jour et qui se prostituait la nuit. Elle a inspirée une jolie ballade « Molly Malone ».

J’espère que mon journal de bord vous aura donné envie de visiter l’Irlande 🇮🇪! Nous publierons un prochain article, sur mon voyage dans l’ouest de l’Irlande : le Connemara, Galway et les Falaises de Moher. À bientôt, Inscrivez-vous à notre newsletter !… Et comme toujours, soyez curieux!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Ce formulaire vous demande votre nom et votre adresse électronique afin que nous puissions communiquer avec vous. Consultez notre page Politique de confidentialité pour savoir comment nous traitons vos informations.

Laisser un commentaire

Retour haut de page