Dans les coulisses du tournage sur HP pour l’emission grands Reportages de TF1

Mars 2015 : Un jour de pluie à l’aéroport de Cork, en Irlande. Julie, fondatrice de London Incognito m’appelle.

– “Pascaline, comment vas-tu? Je me demandais. Aimerais-tu faire un documentaire de voyage sur les lieux de tournage de la série Harry Potter en Angleterre ? 

– Whaaat ? Mais OUI, bien sûr, ce serait génial! Ce serait pour qui?  

– TF1”. 

Tout à coup la pluie torrentielle n’a plus d’importance, je peux déjà imaginer le résultat : Un grand documentaire combinant mon travail comme guide et ma passion pour tout ce qui est en rapport avec les livres et les films Harry Potter. 
« – Pascaline Tu es toujours là? 
– Oui Oui! Désolé, je suis en train de rêver.  » 

Julie rit et raccroche. Je suis en état de choc. Le lendemain alors que je suis en train de regarder le lever de soleil au falaises de Moher je reçois un email de Melody Locard de Sequence 3 productions expliquant en détail le but de ce documentaire. L’aventure devient réelle ! 

La saison touristique est bien avancée et comme d’habitude à cette période, je suis sous l’eau au travail. Entre la préparation de mes tours à l’étranger, les visites guidées à Paris et mon envie de passer du temps avec mon british boyfriend, c’est difficile de trouver 2 secondes pour pouvoir dire ouf. 

Melody, la journaliste en charge du documentaire, me contacte pour me poser des questions sur la partie du tournage qui aura lieu à  Londres pour l’aider à choisir ce qu’ils vont filmer. Malheureusement, le documentaire ne durera que 20 minutes et nous n’aurons donc le temps de voir que 4 endroits. Après de nombreux courriels, la production décide d’aller pour Kings Cross, Diagon Alley, le chaudron Leaky et Millenium Bridge. Le producteur veut également présenter le site emblématique de Harry Potter : La grande salle de Poudlard. Cela signifie filmer à l’intérieur de Christchurch College Oxford!  Un moment  qui promet d’être extraordinaire! 

Voici le lien : http://www.ch.ox.ac.uk/. J’ai hâte de pouvoir emmener l’équipe de tournage à Christchurch parce que c’est un endroit que j’aime vraiment et qui a été utilisé dans de nombreux classiques de la littérature anglaise comme “Jude l’obscur” ou “la boussole d’or”. La dernière place sera le cloître de la cathédrale de Gloucester, l’équipe aimerait prendre quelques photos des magnifiques couloirs de Poudlard.

Juin 2015 : Séquence 3 trouve deux sœurs, Ariane 22 ans et Claire 17 ans. Ariane est une grande fan de Harry Potter alors que sa petite sœur n’a même pas lu les livres alors elle souhaite la convaincre. Ca devrait être intéressant.

JOUR J : QUE LE TOURNAGE COMMENCE !

Il est 6h du matin, mon réveil sonne et mon estomac est plein de noeuds. De toute façon, je dois me préparer, je ne peux pas être en retard, pas aujourd’hui.

6h40 du matin : Prête. Bon

sang, je ne me suis pas maquillée alors que je vais être filmé pendant 36 heures d’affilée. Peut-être que je pourrais tester mon nouveau fond de teint. Je n’ai jamais essayé de mettre de fond de teint mais ça ne peut pas être trop compliqué non? 

6h45 : Dans la salle de bain. Mais comment ça marche ce truc! Aaaargh ca coule! J’aurais dû tester hier soir! OK, ne paniquons pas, un petit tour sur Youtube devrait pouvoir régler tout ca! Là, cette vidéo semble parfaite : Comment appliquer le fond de teint. Fascinant. 

7h10 : Je suis “camera ready” Ouffff !!

7h20: Ah, j’aime Londres le samedi matin! Déserte et ensoleillée. Oui, oui, j’ai dit ensoleillé. Le soleil est commun à Londres, le seul problème est qu’il est toujours avalé par les nuages au fil de la journée. Et oui, on ne peut pas tout avoir… 

8h00 : Je gèle sur ce pont! Où sont-ils? Ai-je mal compris l’heure? Driiing . Oh mon téléphone. L’adrénaline se précipite et mon niveau de stress est maintenant plus grand qu’un gratte-ciel. 

-« Pascaline, on est là, on vient de s’arrêter pour photographier des paysages au bord de la Tamise. » 10 minutes plus tard, l’équipage, Claire et Ariane, mes touristes pour le week-end arrivent. 

Après une courte introduction, une vingtaine de bisous sur les joues (ça me manque la bise à la française) le brief d’Arthur, l’ingénieur du son qui nous appareille de micro, le tournage commence. Mes moindres mouvements sont maintenant surveillés par 4 paires d’yeux dont  2 synthétiques. Mes paumes sont ridiculement moites. J’ai l’impression que tout ce que je viens de dire était stupide. Je me sens comme une fille de 5 ans et ce n’est pas un sentiment agréable. 

-“Bon… dit Brice en remettant ses cheveux blonds derrière ses oreilles, ce n’était pas mal, refaisons-le !” Je respire, ça va être une longue et difficile journée…

9h30 : Départ pour Borough Market pour voir le Leaky Cauldron (celui du 3ème film). Je sors mon classeur, inspire à pleins poumons et commence à expliquer la scène. Et là, tout le stress retombe. Dans le fond c’est juste une visite guidée comme une autre sauf qu’en plus de parler à 2 personnes, je parle à la caméra! Mes épaules se détendent enfin et mon corps se sent moins tendu, enfin…sauf quand j’essaie de regarder Yohan sans régler la caméra. Je suis toujours attiré par l’oeil noir de la caméra…

13 h : Pendant notre pause, Claire, Ariane et moi avons l’occasion de parler avec l’équipe. Ils sont vraiment charmants. Je suis beaucoup plus à l’aise et je commence à m’amuser. Guider en étant filmé est en fait très excitant, les gens dans la rue se demandent ce que nous pouvons filmer, c’est assez drôle. De plus Ariane est vraiment une grande fan et sait beaucoup de choses.

Le lendemain : Les prises se succèdent  à Oxford puis à  Gloucester …

18 h : Mon estomac commence à protester pour un mauvais traitement quand Arthur crie son habituel « Séquence 3, clap de fin ». J’ai entendu cette phrase cent fois ce week-end mais cette fois c’est assez spécial, nous sommes en train de filmer le dernier plan du documentaire dans le magnifique cloître de la cathédrale de Gloucester. Brice, Melody et Yohan sont absolument ravis, ils ont tout ce dont ils ont besoin pour leur documentaire et je suis épuisée. Totalement prête pour une nuit de 12h pour récupérer! Ce fut un week-end intense, mais quelle expérience! Je n’avais jamais réalisé la quantité de travail derrière l’achèvement d’un documentaire avant. L’équipe dispose de plus de 30 heures de film et ils devront condenser notre aventure en 20 minutes !

Le plus grand moment de ce week-end pour moi fut de voir la salle à manger de Christchurch sans l’essaim habituel de touristes. Je suis allée à Christchurch une douzaine de fois avec mes élèves quand je travaillais à Oxford pour une école de langue mais je dois dire que ce moment est magique. Christchurch était désert car nous y sommes allés un jour ou l’université est fermée au public. Pour la première fois je peux enfin profiter de la magie du lieu. Eh bien, profitez-en rapidement parce que le collège s’assure que nous ne dépassons pas le temps qui nous est alloué, la salle à manger sert 3 fois par jour…

Octobre 2015: Trois mois plus tard, voici le résultat.

Je dois dire que je suis impressionnée par la qualité de l’histoire et des images. C’est un peu bizarre de m’entendre, mais en regardant le documentaire, je suis fière d’en avoir fait partie. En fait, j’ai un nouvel objectif maintenant : Un jour, je voudrais présenter ma propre émission culturelle à la télévision…un jour !  

Voici le résultat : Cliquez ICI pour voir un extrait du reportage. Tous droits réservés aux films Skopia.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus détails sur nos visites privées sur Harry Potter. Cliquez  ICI pour réserver nos visites Harry Potter à Londres.

#harrypotter #documentaire #tf1 #grandsreportages #londres #oxford

Laisser un commentaire

Retour haut de page