Montmartre's backstreets deer resting Latone Fountain The city of London welcomes you

Blog

Jul 1, 2017

La Gomera: La plus sauvage des iles canaries


Category:Europe Travel blog posts 
Posted by: pascaline
 
 
La Gomera est l’une des iles les plus petites de l'archipel des îles Canaries à quelques kilomètres de Tenerife à 120 kilomètres de la côte Marocaine.  Je me suis rendue à La Gomera au cours de la dernière semaine de mars, les conditions météorologiques étaient excellentes et les températures oscillaient entre 20 ° C et 30 ° C.
 
 
Mes amis étaient très étonnés que je parte seule randonner à la Gomera, une petite ile boudée des touristes et détaillée dans peu de guides touristiques.  Apparemment les touristes qui se rendent aux canaries ne voient pas l’intérêt de passer une semaine à randonner seule sur une ile réputée sauvage et accidentée. Mais pour ceux d'entre vous qui aime la nature, les grandes étendues sauvage, la randonnée et les petites criques désertes ou piquer une tête vous allez aimer La Gomera.
 
 
 
Il y a peu de monuments historiques sur île, mais les quelques bâtisses que vous verrez sont charmantes ! San Sébastian de la Gomera est assez touristique car c’est le port d’où parti Christophe Colomb lors de son premier voyage vers les Amériques.  Au Parke Del Torre on peut visiter une tour défensive du 15ème siècle appelée Torre Del Conde construite en 1447. À côté de la tour, Ne manquez pas le puits. Les locaux affirment que c'est le puits qui aurait fourni l'approvisionnement en eau de Christophe Colomb et de son équipage Lors de son premier voyage. Qu’il s’agisse d’une légende ou non la tour et son puit valent bien le détour car on peut y voir une belle collection de cartes de la Gomera.
 
Il n'y a que quelques villes dans la Gomera: Valhermoso, Valle Gran Rey et San Sebastian de la Gomera. Dans le reste de l'île quelques villages avec de jolies petites églises perchées ou accrochées au flanc des collines. Malgré la petite taille des villages on y trouve souvent  des petits restaurants servant du poisson, de la soupe de cresson, du lapin sauvage ou un plat végétarien typique servi à la merveilleuse Casa Rural Efigenia.
 
L’ile a son propre dialecte, même si vous parlez espagnol ne vous attendez pas à comprendre un seul mot de Silbo car il n'y en a aucun, le Silbo est une langue qui se siffle! La raison pour laquelle les anciens avaient inventés cette langue très particulière était de pouvoir communiquer rapidement avec les habitants vivant de l’autre cote de leur vallée lorsque le téléphone n'existait pas. Imaginez un peu les déclarations d’amour de l’époque sifflées à tue-tête  d’une vallée à l’autre !  Vraiment romantique!
 
LA NATURE A L’ETAT SAUVAGE
La Gomera est une ile beaucoup plus petite que la voisine Ténériffe, il n'y a aucun cinéma ni clubs et peu de boutiques  mais la richesse de ses paysages est telle que l'on oublie rapidement ces quelques desagrements.
Sur l'ile on peut voir le magnifique parc national de Garajonay, une forêt de myrtes mystérieuse entièrement recouverte de mousse, des ravins et des canyons qui donnent sur des falaises abruptes, des forêts de pins et des cultures en terrasses parsemé de palmiers et de champs d’Aloès Vera, la grande spécialité de l’ile.
 
Une chose est certaine, vous serez surpris par la diversité des paysages que l’on trouve sur ce petit caillou perdu au milieu de l’Océan.  L’ile offre d’innombrables chemins de randonnée tous plus impressionnant les uns que les autres. Vous pouvez faire le tour de l’ile par le chemin côtier, randonner au cœur de la forêt primaire de la Garajonay, l’une des plus vieilles forêts au monde estime être la depuis 3 millions d’années,  aller voir les petites églises perdues ou  faire de l’escalade a Los Roques, le promontoire rocheux le plus impressionnant de l’ile.
 
Si vous aimez les sports Nautiques l’ile ne vous décevra pas : Vous pouvez faire le tour de l'île en bateau, partir observer les baleines ou les dauphins, vous essayer à la plongée sous-marine ou faire du surf dans Valley Gran Rey.
 
OU RANDONNER A LA GOMERA
En arrivant à la Gomera  mon but était de faire le tour de l’ile avec mon sac à dos mais la nature accidentée de l’ile m’a convaincue de m’installer dans un casa rural (gite rural) au cœur de l’ile a Las Hayas et de de randonner vers tous les points d'intérêts géologiques de l'île depuis  Las Hayas. Comme les autres iles de l'archipel, l’origine de la Gomera est volcanique. Il y a 12 millions d'années une éruption créa l’archipel des Canaries et au fil du temps l’accumulation de magma produit la Gomera. Au  cours des millénaires l’érosion fit le reste : De profondes ravines furent creusées par le ravinement de l’eau de pluie et une éruption volcanique créa  l’orgue de  Los Organos, un magnifique ensemble de colonnes de basalte qui ressemblent à la chaussée de Géants en Irlande du Nord. Attention cependant, on ne peut accéder à « l’Orgue « que par la mer et les conditions météo doivent être excellentes pour que les bateaux acceptent de vous y emmener.
 
Le seul point décevant de l’ile est sa pauvreté en matière de vie animale. Il n’y a aucun livre sur les espèces animales terrestres a la Gomera car il s’agirait livre le plus court jamais écrit : Il n'y aurait que 2 types de lézards! Jusqu’à ce Christophe Colomb ne fasse de la Gomera un port d’attache pour les bateaux Espagnols il n’y avait aucun animal sur l’ile hormis quelques oiseaux. Les espagnols importèrent tous les animaux d’Espagne et 500 ans plus tard les chèvres, ânes, chiens et chats sauvages ont colonisés l’ile. En revanche la faune marine autour de la Gomera et sa flore est d’une telle richesse qu’elle a permis à la Gomera de devenir Reserve de la biosphère en 2010.
 
LA FORET DE LA GARAJONAY
 Les plus belles promenades se trouvent dans le parc national de la Garajonay qui s’etend entre Vallehermoso et Hermingua.
L’origine de son nom vient de la légende de Gara et Jonay. Gara, princesse Gomero tombe amoureuse du fils d’un roi de Tenerife, Jonay. Leur amour est si profond que les 2 familles décident d’accepter le mariage. Mais une diseuse de bonne aventure prédit que si Gara et Jonay venait à sceller leur amour par le lien du mariage, le malheur s’abattrai sur leurs 2 familles.
 
Quelques jours avant le mariage un tremblement de terre secoua l’ile et El Teide, le volcan de Tenerife entra en éruption et la mer autour de la Gomera devient rouge sang. Reconnaissant la réalisation de la prédiction de la diseuse de bonne aventure dans ce désastre les deux familles décident d’annuler le mariage. Au désespoir Gara et Jonay s’enfuir et se cachèrent dans la sombre foret de myrte. Malheureusement ils furent rattrapés par leurs gardes et se sachant sur le point d’être capturés ils décident de se donner la mort en affutant  les deux extrémités d’une lance et en se rejoignant au milieu de la lance pour une dernière embrassade qui mettra fin à leur vie mais qui les unis pour l’éternité.
Les deux familles donnèrent le nom de leurs enfants à la foret et celle-ci devient connue sous le nom de La Garajonay.
 
Vous pouvez marcher et escalader La Fuertalezza de Chipude, une «montagne plate» qui m'a rappelé l'Afrique du Sud et Los Roques une puissante formation rocheuse entre le parc national et la partie désertique de l'île et La forêt de pins. Vous pouvez également marcher jusqu'à Alto de Garajonay, le sommet de La Gomera qui culmine à 1487 m au-dessus du niveau de la mer.

OBSERVER LES DAUPHINS ET LES BALEINES
A mon arrivée a San Sébastian les employés de l’office de tourisme m’avaient vivement recommande d’aller faire un tour en bateau pour découvrir l’extraordinaire richesse des fonds marins de la Gomera. Après avoir vu la clarté de l'eau de mes propres yeux, j'ai décidé de faire un tour en bateau et un beau matin je suis partie de Las Hayas au lever du soleil pour marcher jusqu'au petit port de Valle Gran Rey à 8km de là. Cette marche est très agréable et je la recommande vivement (mais pas d’aussi bon matin car j’ai trébuchée quelques fois dans les passages encore dans la pénombre). Arrivé à Valle Gran Rey  j’ai pu petit-déjeuner au petit port de plaisance, une tasse de café a la main les pieds dans l’eau en regardant les rayons du soleil progressivement illuminer l’eau turquoise de la baie. On se serait cru dans un tableau de William Turner et cette expérience à elle seule valait la peine de faire la randonnée de 8km!
 À 10h30, tout le monde était prêt à embarquer et notre petit bateau a quitté le port. Je n’aurai pas pu demander de meilleures conditions météo : Le soleil était au rendez-vous et pas trop de vagues. Des conditions idéales pour observer les oiseaux et les baleines. Mais dès que nous avons atteint la mer ouverte, notre bateau a commencé à danser sur les vagues et mon estomac avec elles. Je me suis sentie un peu malade mais l'équipage m'a gracieusement donné un bracelet à compression, une serviette glacée et fait boire beaucoup d'eau. 20 minutes plus tard, je me sentais beaucoup mieux.
 
Nous avons cherché des dauphins et des baleines pendant environ 2 heures pendant lesquelles j'ai vu plus de 80 Dauphins moteados suivre le bateau, quelques dauphins albinos, une douzaine de baleines tropicales, quelques rapaces dans les falaises en train de construire leur nid et de nombreux goélands.
 
Après toute cette excitation, l'équipage nous a emmenés dans une petite baie. L’équipage servi des Tapas et de la Sangria. La mer était assez calme pour nous permettre d’aller plonger. Un beau moment ! Faire la planche en écoutant les vagues se fracasser sur les falaises et en regardant les oiseaux était un très beau moment dont je garderai le souvenir pendant longtemps.
 
 
Malheureusement il a bien fallu rentrer et c'est la tête pleine de jolies photos de dauphins et du bruit assourdissant de l'océan s'écrasant sur les rochers que je suis retournée à Valle Gran Rey,.
J'ai passé une excellente journée grâce à Excursiones Tina et je recommande ce tour à tout ceux qui aiment la mer, les dauphins et les tapas !
 
LE COUCHER DU SOLEIL EST PLUS BEAU A LA GOMERA
Chaque pays aime vanter la beauté de ses paysages : Combien de fois nous a-t-on vendu la pureté de l’air de tel ou tel pays, combien le ciel est bleu ou à quel point leurs couchers de soleil sont beaux. J'ai souvent remarqué que, malgré la beauté indéniable des sites, les paysages ne méritaient pas d'être qualifiés  « d’une beauté à couper le souffle». Cependant, quand il s'agit de décrire La Gomera, je pense sincèrement que les couchers de soleil étaient incroyablement beaux. En fait, ma chose préférée à faire lors de mon voyage a été de m’asseoir chaque soir à la terrasse du restaurant La Montagna avec un verre de vin de blanc des Canaries en admirant le coucher de soleil.
 
 
Vous direz peut être que la randonnée, les endorphines, le soleil et le vin ont troublés mon jugement et vous pourriez avoir raison, mais je peux vous assurer que cette petite ile vaut le détour! Allez vérifier par vous-même histoire de ne pas vous priver de l’un des plus beau coucher de soleil que l’on peut admirer en Europe.
 
 
COMMENT SE RENDRE A LA GOMERA
Pour se rendre à la Gomera vous pouvez soit pendre l’avion de l’aéroport de CDG à Ténerife Sud puis prendre le ferry de Los Cristianos, une station balnéaire située au sud-ouest de Tenerife. Le vol dure 4h30 et le trajet en ferry 45 minutes.
 Ou vous pouvez trouver un vol Paris Beauvais –La Gomera. Attention il y a très peu de vols directs et vous aurez surement une escale à Lanzarote ou à Ténerife.
 
Bon voyage!
Extra 1178

ShowImageAtTop: 0

ShowImageAtBottom: 0



This site uses cookies to provide and improve the service. You can switch off all unnecessary cookies here.