Fashion in Lille St So The lighthouse Le Grand Canal.jpg The Causeway meets the Sea

Blog

Nov 29, 2016

Le grand secret de la Joconde


Category:France French Art Tips 
Posted by: pascaline
Da Vinci aima les hommes, passionnément .Ce qui lui causa d’être emprisonné, considéré comme un dégénéré par nombre de grandes familles florentines et renié par son père. Son plus grand amour fut son ami, amant et collègue le peintre Salaï qui figure dans quasiment tous ses tableaux. Imaginez l’étonnement de ses amis quand en 1503 Da Vinci se passionne pour une jeune femme de 22ans ! Il en a alors 52 !
 
LA RENCONTRE
Qui était-elle ? Nous connaissons tous son nom : Gioconda, la Joconde ou Mona Lisa. En 1503 Francesco del Gioconda , un riche marchand Florentin s’installe à Florence il commande à Da Vinci un portrait de sa femme Lisa Gherardidni. Chaque après-midi Leonardo s’enferme avec jeune femme de 22 ans qui respire la Mélancolie. Pauvre Lisa elle vient de perdre son nouveau-né et est en grand deuil. Da Vinci se prend d’amitié pour la jeune femme et est bien décidé à la faire sourire et à rendre Mr Del Giocondo un portrait heureux de son épouse.
 
LA NAISSANCE D’UNE GRANDE HISTOIRE D’AMITIE
Au fur et à mesure des semaines et des séances de pose une belle amitié se noue entre les deux. Madonna Lisa adore passer du temps avec Da Vinci qui la gâte et la fait rire. Il décide de la distraire et fait venir des musiciens, des acrobates et des jongleurs pour empecher que son sourire ne se fige et n’apparaisse crispé par les longues heures de poses.
 
LISA, LE GRAND « AMOUR » DE DA VINCI
La pose dura 3 ans, ce qui est beaucoup plus long que le temps généralement nécessaire à la réalisation d’un simple portrait. Apres de près d’un an de pose et que le tableau est presque achevé Lisa tombe enceinte et Da Vinci décide de recommencer son tableau, pour le plus grand bonheur de Lisa.
Il décide de peindre son visage baigné de lumière. Dorénavant Lisa ne viendra donc que les jours de beau temps, pour bénéficier d’une grande clarté et crée l’atmosphère recherche par le peindre.
De plus, Da Vinci est à l’époque très occupé à peindre une fresque immense la Bataille d’Anghiari pour un dénommé Nicolas Machiavel. Cependant il n’achèvera jamais sa fresque à cause de la technique particulièrement difficile à réaliser qu’il décida d’adopter.
 
Pendant ce temps à Florence la renommée de sa Lisa grandie et le tout Florence vient s’extasier devant son tableau. Boticelli, Pérouse et Raphael vinrent voir son chef d’œuvre et s’en extasièrent. Un jour Piero di Cosimo vient voir le travail de son ami Vinci et pleura d’émotion. Il mourut le lendemain « d’émotion » dit sa femme à l’époque. La légende est en marche…
Da Vinci fut payé par le marchand mais ne lui remis jamais le tableau, il y était trop attaché.
 
LE MYSTERIEUX SOURIRE DE MONA LISA
       Si vous passez dans la Grande Galerie au 1er étage du Louvre, arrêtez-vous devant Saint Jean Baptiste de Da Vinci. Son sourire est très imilaire à La Joconde, lui-même identique au sourire du Bacchus à sa gauche ainsi qu’au sourire de Sainte Anne dans L’enfant Jésus, la Vierge et Sainte Anne à sa droite…
 
Ce sourire appartient à Giaccomo Caprotti da Oreno, dit « Salai ». Giacomo rejoint l’atelier de Da Vinci dans les années 1490, lorsqu’il n’avait que 10 ans. Il était un enfant horriblement mal élevé et rendait la vie de tous les peintres de l’atelier insupportable. Ils l’appelèrent Salai, une abréviation de saladino qui veut dire « Petit diable » en italien, le surnom est resté.
 
 
 
 
Aux fils des années Da Vinci se prit d’affection pour Salai qui finit par devenir son amant puis son grand amour. Salai le vola allègrement, profita de lui sans vergogne mais Da Vinci l’aimait et finit par l’utiliser comme modèle. Il est sans aucun doute le sourire derrière ses peintures et le sourire de la Joconde qu’il « donna » à François 1er.
 
MONA LISA ET FRANCOIS 1ER
La fascination de "Lisa" atteint même François 1er qui décida de l’acheter à De Vinci, une fois celui-ci installé au Château d’Amboise.
Voici ce qu’il en aurait dit lorsqu’il l’a présenta à la cour: "Voici Messieurs le plus merveilleux des sourires, je l’ai payé 4000 écus à son auteur, peu de femme m’auront couté aussi cher qu’ elle. Elle a pour nom Mona Lisa, mais nous l’appelleront s’il vous plait la Joconde. Ainsi donc la Joconde est au Louvre c’est et nous interdisons désormais qu’elle en sorte. Qu’on la surveille et que l’on veille à toutes portes!"
 
MONA LISA, GRANDE STAR 
Ce trésor chéri de Francois 1er fut volé par Vincenzo Peruggia un ouvrier "vitrier-miroitié" du Louvre en 1911. La Joconde fut donc en cavale avec lui pendant 2 ans avant d'être retournée au Louvre, indemme et plus populaire que jamais! Après une tournée aux Etats-Unis et au Japon il fut décidé qu'elle ne voyagerait plus. Elle mainteant au Louvre, bien à l'abri derrière sa vitre.
 
Elle inspira une magnifique balade au chanteur de jazz noir américain Nat King Cole. 510 ans après Da Vinci la Joconde fascine toujours et sa valeur approche des deux milliards d’euros. Cela laisse réveur, autant que son sourire.
 
Extra 818

ShowImageAtTop: 0

ShowImageAtBottom: 0



This site uses cookies to provide and improve the service. You can switch off all unnecessary cookies here.