Rouen cathedral Reflect over the river Roofs theLonesome tree

Blog

Nov 30, 2015

Lee Miller, de topmodel à grand reporter de guerre


Category:United Kingdom London Art Tips UK and Ireland 
Posted by: pascaline
 
Si vous êtes à Londres avant le 24 Avril 2016 je vous recommande de visiter l’Imperial War Museum, et tout particulièrement l’exposition LEE MILLER : A WOMAN’S WAR. Vous avez surement déjà du aperçu quelques clichés de cette artiste car très souvent les photos illustrant les livres sur la deuxième guerre mondiale et la découverte des camps de concentrations ont été pris par Lee Miller. Mais qui est se cache derrière les photos de cette artiste d’une beauté extraordinaire connue pour son travail derrière et devant la caméra?
 
Lee, née Elisabeth Miller se passionne très jeune pour la photographie grâce à son père qui l’initie avec l’idée sans doute de lui faire « oublier » le viol dont elle fut victime alors qu’elle n’avait que 7 ans, par un « ami » de la famille Miller. S’en suivit une douloureuse blennoragie et une enfance particulière, très gâtée par ses parents. En grandissant Lee devient un modèle pour son père qui réalisa des séries de nus de plus en plus érotiques de sa fille.
 
Lee Miller est repérée à 19 ans à New York alors qu’elle traversait une rue de Manhattan. Distraite, elle manque de se faire renverser mais elle est sauvée in extremis par un passant qui s’avère être Monsieur Condé Nast, fondateur de Vogue. Séduit par sa beauté il lui propose de travailler comme modèle pour son magazine et c’est ainsi que Lee devient la première égérie du magazine Vogue USA qui jusqu’à lors illustrait la mode par des croquis de silhouettes de femmes.
 
Lee Miller self portrait with Sphinx
 
Dans les années 30Lee Miller s’installe en Angleterre travaille comme photographe de mode  pour Vogue London et s’intéresse de plus en plus au photojournalisme. Lorsque la deuxième guerre mondiale éclate elle parvient à se faire engager par l’armée armée américaine en tant que reporter « War correspondant » ce qui est absolument extraordinaire car à l’époque il n’y a pas de femmes reporter chargée de ! Elle est la seule femme américaine à faire ce métier.
 
 
 
C’est de là que nous viennent ses clichés les plus célèbres de femmes pilotes, d’emballeuses de parachutes, d’infirmières, de blanchisseuses  et de nettoyeuses de carreaux sur les navires de guerres et puis lorsqu‘elle accompagne l’armée américaine en Allemagne ses tragiques clichés des camps de concentrations de Dachau et de Buchenwald.
 
 
 
Cette exposition donne un très bon aperçu de la condition de vie des femmes pendant la seconde  guerre mondiale. C’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur cette femme extraordinaire tour à tour top-modèle, amie et muse de Picasso, photographe, journaliste, mère et auteure de livres de cuisine.
A voir absolument. Jusqu’au 24 Avril 2016 à l’IMW.
Extra 3307

ShowImageAtTop: 1

ShowImageAtBottom: 0



This site uses cookies to provide and improve the service. You can switch off all unnecessary cookies here.