Under the arches of the Palais Royal vauxhall bridge by night Chenonceau Castle,view from the Cher Clifton Bridge

Blog

Apr 27, 2014

Voyage en Haïti: une expérience riche en émotions!


Category:Travel blog posts 
Posted by: stuart
L’avion décolle et Haïti s’éloigne sous mon hublot. Je suis triste de partir mais soulagée à la fois. Mon vol retour à destination de Paris- Orly dure 11heures ce qui devrait me laisser le temps de réfléchir à l’expérience extraordinaire que je viens de vivre au cours de ce voyage « retour » en Haïti. Peut- être est-ce trop tôt pour analyser mon séjour mais j’arrive déjà à distinguer certaines de mes émotions.
 
Je suis partie sans vraiment savoir à quoi m’attendre, avec un certains nombres de clichés et d’à priori en tête sur Haïti, les haïtiens et la situation du pays. Grâce à mes nombreuses lectures sur le pays et les témoignages que j’avais entendus, j’avais l’impression d’avoir une bonne idée de ce que je ressentirai en arrivant en Haïti. J’étais bien sûr à des années lumières de ce que j’ai vraiment ressenti.
Ce post est une sorte d’analyse condensée des émotions que m’a inspiré ce retour au pays.
 
Libération et exultation
J’avais attendu et rêvé ce moment depuis tellement longtemps que poser le pied sur le sol haïtien à l’aéroport de Port-au-Prince a été une sensation extraordinaire, un aboutissement, encore mieux qu’un rêve devenu réalité.
Haïti
 
L’envie de retourner en Haïti m’a prise l’été de mes 15 ans, cette envie était devenue de plus en plus forte pendant mon adolescence et après le 12 janvier 2010 cette envie devient une obsession, une immense frustration aussi d’être en France au lieu d’être en Haïti à agir ou tout au moins essayer d’être utile. Le plus grand frein à mon retour en Haïti a été financier bien sûr et mon manque de confiance en moi. Je ne savais pas si j’étais assez forte, assez mature, avec une carapace suffisamment solide pour supporter la pauvreté!
 
 
Haïti
 
Épuisement
 
Moi qui aime la chaleur j’ai trouvé la chaleur humide de certaines régions d’Haïti épuisante. Marcher au soleil y devient difficile et même la nuit l’air ne circule pas. Cependant après quelques nuits je me suis habituée et j’ai même pris froid en bonne frileuse!
Haïti
Se déplacer d’une ville à l’autre est une aventure risquée à cause de la conduite des autres véhicules qui ne semblent respecter aucune règles que la leur, les gens qui traversent sans regarder, ceux qui sont assis sur la route, les tap-tap qui s’arrêtent n’ importe où pour prendre des passager et parfois le mauvais état des routes. J’ai trouvée l’expérience assez stressante et j’avais très peur de voir notre voiture renverser quelqu’un ou quelque chose. Pour la première fois de ma vie je me suis faite dévorer par les moustiques qui sont omniprésent sauf en altitude et parfois je n’avais même plus la force de les repousser ni même de me gratter.
 
 
Émerveillement
 
J’ai été émerveillé par les paysages du Sud d’Haïti. Des plages de sables blancs aux mornes, aux riches vallées agricoles ou les forêts luxuriantes tout m’a émerveillé!
Haïti
J’avais vu des documentaires, de nombreuses photos et entendu de nombreux amis me vanter la beauté des iles des Caraïbes mais à cause du matraquage négatif des médias qui ne montrent jamais quoi que ce soit de positif quand il s’agit d’Haïti, je n’avais pas du tout imagine qu’Haïti ne faisait pas exception bien que ce soit évident puisqu’elle se trouve sur la même île que la République Dominicaine qui est acclamée par tous pour la beauté de ses paysages !
 
 
Frustration
 
Tout au long du séjour nous avons dormi chez l’habitant ce qui nous a permis de vraiment échanger avec les locaux et d’avoir différents point de vue sur la situation du Pays. Malgré le Président Martelly qui semble être plein de bonne volonté, les choses n’avancent pas vite alors qu’il suffirait de pas grand-chose pour vraiment améliorer les conditions de vie des gens.
 
Haïti
 
Une chose que j’ai trouvée insupportable est la saleté. Il n’y a pas de conscience environnementale et donc pas de gestions de déchets ce qui fait que les gens vivent dans les immondices. Nous avons passes 5 nuits à un presbytère hébergé par le prêtre de la paroisse. Les gens qui y vivent sont éduqués mais n’ont aucune conscience environnementale: Tous les matins nous mangions des fruits comme des mangues, ananas, bananes etc. Ce sont des déchets recyclables, idéals pour le compost mais que personne ne pense à valoriser. A la fin de chaque repas les serviettes en papiers, les plastiques et les verres sont tous jettes ensemble et vont grossir le tas malodorant derrière la cuisine qui attend d’être brulé. Lorsque j’ai demandé pourquoi les hommes m’ont répondu que ce n’était pas une priorité! Absurde car en ville ce sont ces déchets qui se retrouvent dans les rivières ou 200 mètres plus bas les enfants viennent chercher l’eau, se baigner et les femmes viennent y laver leurs linges. Inutiles de chercher à endiguer les maladies endémiques telles que le choléra ! Il faudrait sensibiliser les gens à la gestion des déchets !
 
 
Un grand respect pour les Haïtiens
J’ai acquis un grand respect pour les Haïtiens qui malgré toutes les difficultés qu’ils rencontrent sont toujours souriants et continuent d’avancer et de faire des projets!
 
Les femmes haïtiennes sont pour moi des magiciennes qui avec 5 bouts de charbon et un mini brasero parviennent à préparer des plats absolument délicieux! J’avais en tête des gens passifs qui attendent l’aide de la coopération internationale. Ce n’est clairement pas le cas. J’ai vu des gens avec des petits projets en tête qui essayent d’améliorer leur quotidien avec le peu de moyens qu’ils ont. Complètement a l’opposé de l’image que donne les médias qui a tendance à dire que les haïtiens ont besoin d’être sauvés. Pas du tout, ils ont besoin de soutien, de formation, de fonds et d’entrepreneurs. Je n’avais jamais vu autant de petits projets entrepreneuriat. Certains fonctionnent, d’autres pas vraiment dû à un mauvais suivi mais la volonté est la, les projets sont lancés et n’ont plus qu’à être développés.
Haïti
 
Une forte envie d'Agir
J’ai vraiment apprécié cette expérience qui m’a renforcé dans mon idée de projet de tourisme écologique. Ces deux semaines ont étés très bénéfiques, m’ont fait voir des tas de choses sur lesquelles j’aimerai travailler et m’ont donné l’envie de réellement m’impliquer pour Haïti au niveau du développement du tourisme et de l’environnement. Je pense y retourner d’ici 2 ou 3 ans pour monter un projet de tourisme solidaire dans le Sud d’Haïti ainsi qu’une petite entreprise de recyclage des déchets. Il ne me reste plus qu’à trouver des fonds et des gens sur place volontaires pour mener à bien ces 2 projets qui pourraient amener un développement économique notable a la population.
A suivre...
Extra 1167

ShowImageAtTop: 0

ShowImageAtBottom: 0



This site uses cookies to provide and improve the service. You can switch off all unnecessary cookies here.